Bien-Être

Événements liés

Brigitte Dormont, titulaire de la Chaire Santé à l'université de paris-Dauphine, analyse la croissance des dépenses de santé aux Economiques, dans le cadre du Printemps de l'économie de Paris. C'était le 5 avril 2013 à la Mairie du 3ème.

Comment parler d’économie sans utiliser explicitement le moindre de ses concepts, tout en en maîtrisant parfaitement les mécanismes ? Pour réussir ce genre d’exploit, il faut un type hyper compétent, un génie de la com, et un séducteur tout à la fois. Trois en un. Un vrai bundle… Ce type surdoué, ce n’est pas un robot, c’est Bruno Bonnel, P-dg de Robopolis, entre autres fonctions. Positif avant tout, avec beaucoup d’humour, il terminera son intervention « Des robots pour une croissance humaniste » en décryptant le sens caché de « toutes ces bêtises échangées sur Facebook et autres réseaux sociaux » : celui de « la préparation du monde de demain ». Sans rire. Et c’est un jeune dans l’auditoire qui donnera la réponse avant même qu’il ne la livre. Cela vous intrigue ? Retour en arrière.

Dans le cadre du Printemps de l'économie de Paris, sous le Haut-Patronage de Monsieur Claude Bartolone, Président de l'Assemblée Nationale, le Cnam recevait le 3 avril 2013 Bruno Bonnel, P-DG de Robopolis, sur le thème : Des robots pour une croissance humaniste ?

Les Economiques, en partenariat avec Le Monde Economie § Entreprises, organisaient à la Mairie du 3è le 2 avril 2013, dans le cadre du Printemps de l'économie de Paris, cette table-ronde animée par Philippe Escande, et réunissant Michèle Debonneuil, Eric Champarnaud et Thierry Zylberberg.

Invité-e-s: 

Lieu: 

Mardi, 2 Avril, 2013 - 19:00

A-t-on besoin de la croissance ? La question pourrait paraître provocante, par ces temps où elle nous échappe. Pourtant, confronter le point de vue d'une philosophe et sociologue avec celui d'un économiste ne serait pas inutile : et si nous profitions de l'absence de croissance pour réfléchir à son sens, à la finalité de la croissance et au type de croissance que nous désirons vraiment ? La France et l’Europe courent après la croissance. Pour créer des emplois et faire baisser le chômage, pour faire rentrer les recettes fiscales et maîtriser les comptes publics, il faut  une activité dynamique. Mais la croissance détruit l’environnement et entretient un modèle productif et de consommation du toujours plus. Peut-on réconcilier l’économique, le social et l’environnemental ? Esprit Public (Terra Nova, Alternatives économiques, Esprit, la Mairie du 3è en partenariat avec Les Economiques) propose une table-ronde avec Dominique Méda, professeure de sociologie à l'université Paris Dauphine, et Xavier Timbeau, directeur du Département analyse et prévision de l'OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques). Christian Chavagneux, rédacteur en chef adjoint à Alternatives économiques animera ce débat. Réservation conseillée auprès de linda.bryman@paris.fr

Invité-e-s: 

Lieu: 

Mercredi, 3 Avril, 2013 - 17:00

Bruno Bonnel est président de Robopolis et de SYROBO (SYndicat de la ROBOtique de service). Il était le parrain de l'exposition sur les robots au musée du Cnam. Et pour beaucoup parmi vous, ATARI doit vous rappeler quelque chose... Il sera en entretien avec Alexis Collomb, professeur d'économie au Cnam, pour analyser, au travers la robotique, les liens complexes qui existent entre technologie et croissance. Réservations auprès de mireille.cahuzac@cnam.fr

Invité-e-s: 

Lieu: 

Jeudi, 4 Avril, 2013 - 19:00

Comment retrouver la croissance en Europe ? Cette année, selon le FMI, l’Union Européenne sera la seule région du monde à subir une récession. Cinq ans après la crise, les grands pays européens, mis à part l’Allemagne, n’ont toujours pas retrouvé leur niveau de PIB de 2008. Et le Vieux Continent devrait connaître plusieurs années de quasi-stagnation, alors qu’aux Etats Unis la croissance est repartie à un rythme supérieur à 2%. Résultat, le chômage s’envole dans la zone euro, avec un taux qui dépasserait les 11% cette année.

Alors, comment retrouver les chemins de la croissance en Europe ? Comment reconstruire le potentiel industriel et d’innovation perdu ? Beaucoup d’économistes remettent en cause les politiques d’austérité budgétaire, en préconisant d’étaler dans le temps la réduction des déficits publics. Mais que faire face au fardeau de la dette publique, de plus en  plus lourd : il est en train de dépasser le seuil fatidique de 90% du PIB qui, selon Kenneth Rogoff, l’ancien économiste en chef du FMI, entraîne un affaiblissement durable de la croissance…

Pour débattre de ces questions, les "Economiques" de Turgot ont invité trois économistes de renom : Philippe Askénazy, professeur à l’Ecole d’Economie de Paris, Patrick Artus, directeur de la recherche de Natixis et Dominique Plihon, professeur à l’Université de Paris XIII, aux approches très différentes sur ce sujet.

Thierry Fabre, rédacteur adjoint à Challenges. Réservation en ligne ici.

Pages

S'abonner à Bien-Être