"L'Argent" au Français : réactions des 1 ES 4

Catégorie: 

"L’argent" est un ensemble de dix pièces courtes. Ces dix pièces commandées à dix auteurs singuliers autour du thème de l'argent feront l'objet de lectures ou encore de représentations hors les murs dans des établissements scolaires, par les membres de la troupe de la Comédie-Française. "Comme Dieu, l'argent est partout. Mais affiché, toujours présent même dissimulé, et même encore plus spectaculaire et visible dans son absence, on oserait dire diaboliquement. L'argent, comme l'eau au corps, peut manquer jusqu'à la mort. Il peut faire défaut jusqu'à l'assèchement, la peur, l'effroi, le crime. L'argent, sujet dont on peut dire avec une insouciance confondante qu'il ne fait pas le bonheur. L'argent, comme un moyen inévitable. Il n'y a pas un fait de société, pas un décor contemporain de ce monde que l'argent aura épargné." Pierre Notte (Préface)

 

Liste des pièces :
Denise ChalemJe te survivrai :
Dans un hôtel au bord de la mer, un couple règle ses comptes. Les reproches volent, les regrets aussi. Une inévitable solution se dessine.
Aziz ChouakiLe Registre :
Sprite, Momo et Zoé vivent en collocation dans un appartement vétuste. Grappillant ici et là quelques petits salaires, ils tiennent consciencieusement un registre détaillant les dépenses de chacun.
Enzo CormannMoleskine :
Raven est un artiste de renom. Sa galleriste, Sybille Kraft, organise sa dernière exposition. Elle tombe des nues quand Raven lui apprend qu'il a décidé d'évaluer son art en fonction du Smic en vigeur.
David LescotMon fric :
De l'enfance à l'âge mûr, l'argent rythme nos vies, au gré d'entrées fructifiantes, au fil des dettes.
Christine MontalbettiL'Avare impromptu :
La Comédie-Françaisemonte L'Avare de Molière. Pendant le travail des répétitions, les comédiens s'amusent à imaginer des scénarios farfelus où l'argent corrompt les intentions et les esprits.
Adeline PicaultLes Lacets :
Lyly, 18 ans, les cheveux longs, erre chez elle, perdue dans son grand pull-over qui lui descend jusqu'aux chevilles. Sa mère, nerveuse et violente, lui explique pourquoi elle la frappe, et combien cela lui coûte de l'entretenir.
Éric ReinhardtLeverage de quatre :
Alors qu'on entend au loin la révolte des ouvriers, des traders préparent un coup en or. De quoi multiplier par douze sa somme de départ en utilisant le procédé simple du « leverage ».
Pauline SalesPoux :
Une femme riche est interrogée au commissariat pour vol à la tire dans un supermarché. Elle explique son amitié avec une caissière et le moyen astucieux qu'elles avaient mis au point pour voler sans se faire repérer.
Christian SiméonLa Vénus au phacochère :
Misia Edwards, femme d'un riche industriel, se rend chez Lantelme, comédienne célèbre et maitresse de son mari, pour la convaincre de ne pas quitter son époux, sans quoi son propre couple serait ruiné.
TillyPauvres de nous :
Un clochard sème la panique dans un quartier tranquille. Ses lectures de Gide et ses connaissances étonnantes en antiquités ne laissent pas les habitants indifférents.
Notre critique:
La soirée de lecture sur « l’Argent » nous a captivés, ces pièces racontaient des courtes histoires qui peuvent sembler réelles … ou complètement fantasmées au contraire. Nous avons bien aimé la mise en scène : en effet, la scène était le plus souvent vide avec quelques accessoires seulement qui mettaient avant les points importants ou symboliques de la pièce joué, comme une chaise, une télé ou un matelas. Par ailleurs le jeu des comédiens était très réussi et original, ils captaient notre attention.
BOUYAGUI Cheikh, 1ES4: « Le registre » est la scène comique que j’ai préférée car l’harmonie qui régnait au départ entre les personnages a été réduite à néant à cause de l’argent. La confiance part et laisse place à la méfiance, chacun compte ses objets personnels, ses dépenses, le moindre centime est surveillé pour le bien de l’appartement et surtout pour l’intérêt de chacun. Je le conseillerai aux élèves, aux futurs étudiants colocataires et même à toute personne intéressé de voir différentes interprétations sur un sujet qui attire la curiosité de tous : L’Argent.
YU Philippe, 1ES4: Ma scène préférée a été « Mon Fric » où l’on voit avec beaucoup d’humour la dépendance financière d’un étudiant du patrimoine à ses parents. Et cela nous montre la dépendance de notre société actuelle à l’argent sous toutes ses formes.
DESCLOUX Daniel, 1ES4.
Publié le: 
25 Mars 2011