Catherine Lalumière, infatigable européenne

Catégorie: 

"La citoyenneté européenne, plus qu'une nécessité", tel était le thème de la rencontre-débat avec Catherine Lalumière, Professeur d'un jour dans le cadre des Sociétales, en partenariat avec la Fondation Croissance Responsable de l'Institut de France. Ce mardi 5 avril 2011, au lycée Turgot, les premières et terminales ES, les prépas ECT et ENS Cachan ont pu entendre une Catherine Lalumière particulièrement en forme, éternelle militante de la cause européenne, fidèle parmi les fidèles aux pères fondateurs, militante d'un approfondissement plus que nécessaire de cette construction innovante qu'est l'UE, consciente de ses dysfonctionnements. Son intervention en quatre points, d'une bonne quarantaine de minutes, suivait la présentation de sa biographie par Charles Rozanski, élève de première ES 3. Dans l'assistance, cent vingt élèves, une dizaine d'enseignants, Michel Pantebre, proviseur et, représentant Monsieur le Recteur, Claude Beaudoin, adjoint au délégué académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (DAREIC). 

Mais déjà, dès l'entretien préparatoire de son intervention avec Pierre-Pascal Boulanger, professeur de SES, le ton était donné : de la conviction, et pas de langue de bois sur les principaux dossiers européens. Comme une impérieuse nécessité de transparence, sans laquelle la citoyenneté européenne serait lettre morte.  

Le jour J, à peine arrivée au lycée, accueillie par des élèves dont nos deux reporters photos, Julia D'Avout et Frédéric Nzéké, et une fois passées les civilités, déjà l'on débattait d'Europe en visitant la galerie dont les murs portent les reportages photos des actions de nos élèves. Ces dernières furent présentées avec enthousiasme par Michel Pantèbre, et parmi celles-là, le panneau photo de Lionel Jospin, Professeur d'un jour, lui aussi, au lycée Turgot. C'est donc après cette première discussion que l'ancienne Ministre aux Affaires Européennes est entrée dans la salle de réunion où l'attendait son public d'élèves, dont certains avait participé au groupe de préparation aux questions qu'ils allaient lui poser. Autour de trois thèmes : la citoyenneté en panne, des solutions et des risques, le parcours politique de l'invitée.

Trop de questions, trop peu de temps... Mais peu importe... Puisque les une heure quinze de réponse n'y ont pas suffi, l'on continuera, après la remise du bouquet de fleurs, lors du buffet où, avec quelques élèves, on refera encore et encore l'Europe... 

Mots clés: 

Publié le: 
05 Avril 2011